Finalistes 2021 de l'appel à projets

Pour sa troisième édition lancée par la Fondation au mois de janvier 2021, 22 projets ont été validés pour passer la phase de présélection de l’appel à projets . 

Mercredi 10 mars 2021, le jury a statué et retenu 8 projets  sur les 22 en compétition pour participer à la finale :

  • La Ref des Campus
  • Sign’Maths
  • Ciel Occitanie Observatoire du Cap de Guzet
  • DERi Campus
  • Le rucher des savoirs
  • LUDO
  • Linky4Teen
  • Man-3D

Afin de respecter les règles sanitaires en vigueur, la finale se déroulera de nouveau, en webconf le vendredi 2 avril. Les candidats devront « pitcher » pour présenter leur projet et répondre aux questions posées par le jury. Ce dernier sera composé de personnels de l’université et du monde socio-économique.

Zoom sur les projets finalistes

  • La Ref des Campus

Porteur de projet : Nicolas Dilhet, Etudiant en Master à l’UPSSITECH

Nous savons que cela est compliqué pour les étudiant.e.s de nos facs de rencontrer de nouvelles personnes et d’être au courant de ce qui se passe sur leurs lieux d’études. Pour les associations, il a toujours été compliqué de communiquer et de fédérer tout du long de l’année. Encore plus en cette période incertaine, ce qui engage la survie de certaines associations et met à mal la sociabilisation et l’épanouissement de nos étudiant.e.s. L’idée est de créer une application mobile qui va recenser et mettre en avant tous les événements créés par les associations et instances étudiantes. Cet agenda comportera d’autres fonctionnalités, comme la liste des associations de chaque campus toulousain avec les informations nécessaires (adresse, contacts, recrutement, etc.). En centralisant l’information des différents agendas créés par les services universitaires ainsi que les événements associatifs nous offrons en un coup d’œil à l’étudiant.e l’accès à toute la vie associative de son campus.

  • Sign’Maths

Porteur de projet : Claire Dartyge, Professeur agrégé détachée à l’Université Toulouse III – Paul Sabatier 

Sign’Maths est un glossaire de mathématiques en Langues des Signes Française (LSF). Devant le manque de vocabulaire en LSF pour l’enseignement et la diffusion des mathématiques auprès des jeunes sourds, nous proposons un glossaire mathématique accessible à tous en ligne Nous créons de nouveaux signes désignant les notions mathématiques abordées en école primaire, collège, lycée et licence, accompagnées de leur traduction en LSF sous forme de vidéos contextualisées avec des illustrations. Le site web réalisé est adapté aux personnes sourdes signantes. Le site est aussi un centre de discussion des usages et des pratiques de la LSF en mathématiques dans un objectif de normalisation du vocabulaire national ou international. Nous menons une étude de faisabilité d’un outil de recherche en LSF en collaboration avec le laboratoire d’informatique d’Orsay(LIMSI) qui a déjà abordé le problème de la reconnaissance video d’un signe LSF.

 

  • Ciel Occitanie Observatoire du Cap de Guzet 

Porteur de projet : Hugues Alexandre, Cofondateur et trésorier de l’association CO OCG

L’association Ciel d’Occitanie Observatoire du Cap de Guzet (CO OCG) est à l’origine du projet de construction d’un observatoire d’Astronomie accueillant tous les publics et tout particulièrement, les publics handicapés dont les malvoyants. L’approche novatrice, unique en France, ouvre un espace de recherche important, tant sur le fond (perception de l’univers, partage étendu des découvertes), que sur la forme (dispositifs de conversion d’un domaine de perception à un autre) par la contribution d’expertises en astronomie, cognition et ergonomie. Le but de ce projet est de répertorier, sélectionner, adapter des méthodes et construire des outils permettant l’accès et la formation des personnes atteintes de handicap aux sciences de l’Univers. Les résultats seront présentés aux associations d’astronomie et organismes en charge des personnes handicapées pour être reproduits et utilisés par tous. Supports didactiques et publications seront à disposition des astronomes amateurs et professionnels.

  • DERi Campus

Porteur de projet : Bernard Oriola, Ingénieur de Recherche  CNRS 

Le projet DERi Campus vise à concevoir une table d’orientation et un dispositif mobile d’assistance à la navigation permettant d’améliorer l’accessibilité du campus Paul Sabatier pour les personnes avec déficiences visuelles. Ce dispositif leur permettra de comprendre et de se représenter mentalement la topographie du campus, de s’y déplacer efficacement afin de rejoindre une personne, solliciter un service ou aller en cours. En réponse à la loi de 2005 sur l’égalité des chances, nous espérons ainsi favoriser la scolarité, l’inclusion et la participation des nouveaux étudiants avec déficiences visuelles inscrits à l’UT3. Le dispositif proposé, appelé DERi, est issu de plusieurs années de recherche collaborative entre des chercheurs de l’UT3, des professionnels de la déficience visuelle et des personnes ave déficiences visuelles. L’installation du dispositif dans le contexte réel de l’UPS permettra de faire une preuve de concept et servira de « bac à sable » pour des recherches futures.

  • Le rucher des savoirs

Porteur de projet : Martin Giurfa, Professeur Classe Exceptionnelle 

Le projet Rucher des Savoirs s’inspire du mode de fonctionnement collectif des abeilles afin de proposer une initiative autour du rucher localisé dans le campus de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier. En prenant comme point fédérateur cette plateforme et les abeilles comme actrices cruciales de l’environnement, nous proposons un projet pédagogique novateur dont l’objectif est la dissémination des savoirs, la sensibilisation aux problématiques de l’environnement, la mise en place d’enseignements innovants dans la formation initiale en Sciences de la Vie et la création d’un Diplôme Universitaire (DU) autour de l’Apiculture. Ce dernier, assuré par enseignants, chercheurs et apiculteurs attitrés, sera le seul existant en France et permettra la reconversion professionnelle, le retour vers la nature et la promotion de pratiques respectueuses de l’environnement.

  • LUDO

Porteur de projet : Andaine Seguin-Orlando, Maîtresse de Conférences 

Le projet LUDO vise à développer des jeux collaboratifs pour les étudiants de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, en combinant la (paléo)génomique, la géochimie, la zoologie, la bioinformatique et même l’archéologie.

Par l’engagement qu’ils nécessitent, ces jeux limitent la passivité auxquels les étudiants sont réduits dans les enseignements à distance. Combinés à des feedbacks immédiats et à des renforcements positifs, ils permettent une meilleure mémorisation des contenus théoriques en remobilisant les connaissances transmises en cours. Ils participent à la cohésion des équipes d’étudiants en encourageant chacun à communiquer et interagir. La pratique du jeu sérieux permet de développer des savoir-être (gestion du temps, coopération, écoute) et des savoir-faire complexes (analyse de documents, déductions, synthèse).

Enfin, cet objectif n’étant pas des moindres, le jeu permet d’aborder les apprentissages avec un esprit détendu et positif, il réduit l’anxiété et procure du plaisir aux joueurs.

  • Linky4Teen

Porteur de projet : Yann Labit, Professeur d’université cursus et spécialité FSI – Dept EEA

Linky4Teen (compteur de progrès dédié aux ados) est un projet basé sur la mesure des progrès (sur le plan physique, la santé et sur l’apprentissage ludiques des activités sportives) des adolescents dans le cadre du Sport pour Tous. Les ingrédients : – Des ados, acteurs et testeurs dans le projet : ils seront contactés dans des collèges et clubs d’athlétisme, pour tester des prototypes mais aussi, ensuite les réaliser à leur tour (Projet en 3e​ ​). – Une structure pour concevoir le projet : l’université permet de réaliser les prototypes utilisés par les jeunes. En collaborant avec les niveaux scolaire et associatif, elle se positionne également comme une vitrine pour un lieu d’expérimentation, de collaboration, de diffusion de la culture et l’information scientifique vers le monde socio-économique. – Une structure pour mesurer les progrès : les clubs, les collèges…déplacement en triporteur électrique ! Comme toute recette, il y a un ingrédient spécial : intégrer subtilement le Monde numérique…

  • Man-3D

Porteur de projet : Guillaume Péré, Assistant hospitalo-universitaire au laboratoire d’anatomie de la faculté de médecine de Toulouse, Responsable du musée d’Anatomie de la faculté de Rangeuil 

Le projet consiste dans un premier temps en la création d’une bibliothèque numérique d’objets 3D destinée à l’enseignement et l’étude de l’anatomie systématique par des étudiants issus de disciplines diversifiées (anatomie, informatique, information et communication). Dans un deuxième temps, les étudiants travailleront à développer un musée virtuel accessible sur ordinateur et supports mobiles à partir des modèles disponibles dans la bibliothèque, pour rendre ce patrimoine accessible au plus grand nombre et valoriser le patrimoine médical de l’université Paul Sabatier. Le projet propose d’utiliser la photogrammétrie pour modéliser des spécimens d’étude en anatomie afin de créer des doubles numériques en 3 dimensions (en particulier de spécimens fragiles et menacés) pour développer dans un premier temps une bibliothèque de modèle destinée aux scientifiques (chercheurs et étudiants) puis, dans un deuxième temps, d’utiliser ces modèles pour créer un musée virtuel afin de faire connaître et rendre accessible au plus grand nombre, le patrimoine scientifique de l’université Paul Sabatier, en particulier le patrimoine médical.