DERi Campus

Le projet DERi-Campus vise à concevoir une table d’orientation et un dispositif mobile d’assistance à la navigation permettant d’améliorer l’accessibilité du campus de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier pour les personnes avec déficiences visuelles.

Chaque année, une quarantaine d’étudiants déficients visuels sont inscrits à l’Université Toulouse III – Paul Sabatier. La compréhension globale des espaces et le repérage des différents points d’intérêt du campus par les étudiants primo-entrants seraient facilités par la mise en place de plans interactifs accessibles. Nous souhaitons accompagner le Pôle handicap de l’Université, afin de l’accompagner dans la mise en place de dispositifs d’assistance accessibles pour ces étudiants.

Le projet DERi-Campus est un projet de valorisation de plusieurs années de recherche collaborative entre les chercheurs de l’UT3, les professionnels de la déficience visuelle du CESDV-IJA de Toulouse et les personnes avec déficiences visuelles. Ce projet s’inscrit dans un axe stratégique de l’établissement consistant à développer une université inclusive et participative en poursuivant le développement des dispositifs d’accueil pour les personnes en situation de handicap, réduisant les inégalités d’accès aux services, prenant en compte l’évolution des profils et des attentes des étudiants, en développant les usages du numérique.

Le dispositif DERi

Cherchons Pour Voir développe depuis 2015, en lien avec les professionnels de la déficience visuelle, un dispositif interactif appelé DERi. DERi est composé d’une couverture en relief fixée sur une table ou une tablette numérique (du format A5 au format A3). Le dispositif permet de rassembler un grand nombre d’informations multimodales sur un même document sans avoir besoin d’ajouter des légendes annexes sous un format braille qui en alourdirait la représentation.

Un « double-tap » sur les points d’interactions en relief positionnés sur le dessin déclenche des informations sonores. Une organisation en menus permet d’accéder à un grand nombre d’informations. Ainsi lorsqu’une personne déficiente visuelle explore, avec ses mains un plan en relief, elle peut activer des points d’intérêt sur le dessin en relief et recevoir des informations sonores comme le nom d’un bâtiment mais aussi les salles qui le composent, les départements qu’il abrite, les horaires d’ouverture, etc.

 

Porteur de projet : Mathieu Raynal, Enseignant-Chercheur à l’Université Toulouse III – Paul Sabatier