Diagram (Diagnostic and Grading Assistance in Microscopy)

Le projet Diagram vise à développer une solution informatique d’aide à l’analyse d’images microscopiques basée sur l’intelligence articielle et destinée aux professionnels (pathologistes, chercheurs).

Aujourd’hui, 90% des diagnostics de cancer reposent sur des analyses microscopiques de tissus, diagnostics pouvant être difficiles comme en témoignent de récentes études faisant état d’un taux d’erreur de classification de 20% de tumeurs comme les lymphomes, sarcomes ou les cancers du sein. 

En réponse à cette problématique, le projet Diagram consiste à concevoir des outils informatiques pouvant dépasser les limites des observateurs humains et fournir un flux de travail automatique pour l’interprétation des lames histopathologiques.

Le projet Diagram prévoit ainsi de concevoir deux solutions dédiées : 

  • D’une part, à l’évaluation qualitative de la reconnaissance d’images à des fins de diagnostic et de classification, faisant ainsi office d’assistant pathologiste. À terme, cette interprétation qualitative devrait aboutir sur la conception de logiciels basés sur des réseaux de neurones convolutifs (CNN) entrainés, qui aideront les pathologistes de routine ou les experts à établir des diagnostics précis dans ces 3 types de cancers. Une fois testé et validé, l’assistant pathologiste sera mis au point pour d’autres sous-types de cancer ou lésions tissulaires.
  • D’autre part, à l‘analyse quantitative de biomarqueurs sur des coupes de tissus tumoraux en marquages multiplexés afin d’accroître la précision d’identification des caractéristiques cellulaires et tissulaires. Cette solution de quantification devrait donner lieu à une plate-forme conviviale et interactive qui proposera, à la demande, des solutions spécifiques pour quantifier des biomarqueurs diagnostiques et / ou théranostiques tels que des oncogènes, des récepteurs ou des protéines de points de contrôle immunitaires.

Ainsi, ces analyses qualitatives et quantitatives automatisées permettront un meilleur diagnostic des tumeurs cancéreuses et donc un traitement plus efficace car mieux adapté

Porteur de projet : Pierre Brousset, Professeur des Universités et praticien hospitalier