Le patrimoine de l’université Toulouse III – Paul Sabatier est immense et reste encore mal valorisé. La première valorisation espérée : le partage. Le partage avec des chercheurs, loin de nous ou pas ; le partage avec les citoyens éclairés ou pas ; le partage avec les lycéens, scientifiques ou pas.

Notre herbier de 400 000 échantillons, notre collection de paléontologie de 300 000 pièces, notre fonds ancien, pluridisciplinaire et bien d’autres richesses méritent d’être inventoriés, montrés, numérisés, partagés… Pour cela, il nous faut l’aide de partenaires financiers.

Notre université à travers l’Observatoire Midi-Pyrénées (OMP) est partie prenante du pic du midi et y a de nombreux projets. Le fondation ne serait qu’un partenaire parmi d’autres, les collectivités, en particuliers, ont toujours montré leur soutien à ce site exceptionnel.